Présentation de Cambremer

Entre vergers et haras, au cœur du Pays d’Auge, Cambremer fait partie des étapes incontournables des Routes du calvados et de la Route des Calvados AOC Pays d’Auge en particulier.
Pourquoi ? Déjà parce que ce village pittoresque vaut largement le détour. Ensuite, parce que, situé sur la route du cidre, il respire ce calvados qu’il met à l’honneur chaque année lors du Festival des AOC-AOP.

Cambremer ©F.Fromentin

Il faut découvrir Cambremer à pied. Et quand je dis découvrir, ce n’est pas seulement parcourir le village une fois la voiture garée sur la place de l’église. Non, la voiture, il faut la laisser sur le bas côté de la route menant au village, deux ou trois kilomètres avant d’y arriver.
Il va falloir marcher un peu mais la vision qui va s’offrir à vous en vaut la peine. Le verbe découvrir prendra réellement tout son sens lorsque, cheminant sur l’asphalte qui sillonne le bocage, vous surplomberez une cuvette à la végétation dense.
Arrêtez vous. Scrutez ce trou de verdure. Vous ne voyez rien ? Avancez de quelques pas et plissez les yeux pour accroître votre acuité visuelle. Là, ne distinguez-vous pas la flèche d’un clocher qui semble émerger des flots verts ?
Faîtes encore un ou deux pas. Cambremer, emmitouflé dans sa gangue de végétation touffue qui, tel un charme, le soustrait à la vue du badaud, se dévoile pas après pas. Tout d’abord, la flèche du clocher, peu à peu le clocher tout entier, ensuite les toitures et, soudain, ce sont les murs des bâtisses qui surgissent devant vos yeux.
Vous voilà entrés dans le village sans même vous en rendre compte.
Et si la plus ancienne trace que l’on trouve de Cambremer (sous sa forme latine ‘cambrinaro’) remonte au IIIe siècle avant J-C, ne vous attendez pas pour autant à parcourir un champ de ruines. À la grisaille des vestiges, Cambremer répond par de grands éclats de briques rouges qui viennent se heurter à l’anthracite des toits d’ardoise. Une vision qui en aurait fait perdre son Toulouse à Claude Nougaro.
Un clocher, une place, de petites rues fleuries et quelques boutiques qui semblent héritées d’un autre temps ; Cambremer pourrait faire partie de ces villages français traditionnels que l’on qualifie habituellement de typiques. Sauf que Cambremer, niché en plein cœur du Pays d’Auge, ne semble pas avoir fait de véritable choix architecturalement parlant. Tantôt cité ouvrière sans usine, tantôt station balnéaire sans mer, 

Pour se rendre à Cambremer

Carte routière

Cambremer se situe à environ trente minutes en voiture de Deauville et de Cabourg. Depuis Paris, il faut compter environ deux heures de trajet par l’autoroute A13.

Par le train, il n’est pas possible de rallier directement Cambremer. La gare SNCF la plus proche est celle de Lisieux (Paris/Lisieux se fait en à peu près 1H45).

Le recours d’un taxi peut donc être nécessaire pour parcourir les douze derniers kilomètres séparant Lisieux de Cambremer ; ce trajet vous coûtera environ 26 euros.

Abbeilles taxis Lisieux
14, Place Fournet – 14100 Lisieux
Téléphone : 02 31 31 23 23

Abaque – Taxi Lavergne
Cambremer
Téléphone : 02 31 62 20 00
www.taxi-lavergne.fr

Séjourner à Cambremer