Une brève histoire du calvados - L'Antiquité

L amphoreNon bien sûr, le calvados n'existe pas depuis l'Antiquité. Cependant, les expérimentations qui méneront l'homme jusqu'au calvados remontent bien à cette ère. Il est alors question de fermentation, de premières distillations non-alcooliques et d'alambics.

-3000

En Mésopotamie, à Tépé Gaura (dans l’actuel Nord irakien), des hommes utilisent un alambic rudimentaire, certainement pour distiller des huiles essentielles.

Vers -1000

Si l’hydromel et la cervoise sont les premières boissons alcoolisées consommées par les hommes, hébreux, grecs et égyptiens élaborent des boissons fermentées à base de pommes.

-500

Selon Hippocrate, les grecs font cuire des pommes afin d’en extraire le cidre.

Entre -400 et 100

Une importante corporation de parfumeurs s’établit à Alexandrie. Pour élaborer leurs élixirs et les essences florales, ils emploient des alambics (ambikas).

Entre -300 et 200

Les alchimistes gréco-égyptiens développent l’art de la fermentation ; fermentations qui sont suivies de distillation.

Les juifs assurent la transmission des connaissances égyptiennes à la civilisation arabe naissante ; le terme « Al Ambiq » apparaît.

Entre -100 et 300

Occupant la Gaule, les romains constatent que le sol et le climat de l’actuelle Normandie sont favorables au développement des pommiers. Selon certains écrits, le pommier sauvage revêt un caractère sacré chez les druides.

Entre 40 et 90

Le grec Discoride décrit le procédé de distillation des alchimistes grecs dans son De materia medica.

Vers 200

La distillation du vin est pratiquée en Asie centrale.

Vers 300

La première description précise d’un alambic est faite par Zozine de Panopolis.

Poursuivre en découvrant la brève histoire du calvados au Moyen-Âge.