Quand le calvados s’envoie en l’air

Retdsc0941332 000 pieds, un cocktail…Une première !

A partir de juillet 2017, le calvados se donne des ailes et pourra se déguster à 32 000 pieds. Bon d’accord, cette expérience ne sera accessible qu’aux clients de La Première (la première classe) d’Air France, soit environ 50 000 personnes par an. Mais on peut tout de même se réjouir de la présence du spiritueux normand dans le monde du luxe aérien.

Le calvados s’envole

Cet envol, le calvados le doit à ce qui se fait de mieux dans le monde de la mixologie : Colin Field, le chef barman de l’Hemingway, le bar du Ritz. Figure emblématique de la discipline, pour laquelle il consacre une grande partie de son énergie et de son enthousiasme, Colin Field a répondu présent lorsque la compagnie aérienne française lui a proposé de créer un cocktail qui serait servi aux passagers de La Première.
Une collaboration qui s’inscrit dans la démarche d’Air France de renouveler sa première classe notamment en incarnant le luxe et le savoir-faire français. Et qui dit luxe et savoir-faire français, pense invariablement à la gastronomie.
Après Guy Martin et Anne-Sophie Pic (deux Chefs Trois Étoiles au Guide Michelin) pour les mets, Paolo Basso (Meilleur Sommelier du Monde en 2013) pour la carte des vins, c’est donc au tour de Colin Field de faire voyager et rayonner la culture française à travers le monde.

D’ailleurs, davantage qu’un cocktail, c’est un concept qu’ont élaboré l’équipe d’Air France en charge de La Première et le barman anglais so french ; Le fil conducteur de cette boisson en mutation concoctée par l’un des meilleurs barmen au monde est de mettre en valeur les spiritueux français. En effet, le calvados n’est pas le seul à avoir un siège réservé sur les vols des Boeing 777-300 et des Airbus A380 ; cognac et armagnac vont également prendre de la hauteur. En même temps ?! Non, rassurez-vous. En fait, ce cocktail va changer tous les trois mois, c’est d’ailleurs pourquoi il ne porte pas de nom. Ce ne sera donc jamais le même cocktail, par contre il sera toujours une création imaginée à partir de calvados, de cognac, d’armagnac, de jus de pomme et de champagne.

Il y a un moment où il faut bien atterrir

Créé par Colin Field ne veut pas dire que le plus français des barmen anglais va personnellement réaliser chacun des cocktails qui seront servis en vol (surtout qu’il lui faudrait le don d’ubiquité puisque ledit cocktail pourra également être dégusté au Bar Hemingway).
Redescendons sur terre : il faut bien qu’il en délègue la préparation. Et l’on sait, vous comme moi, que la réussite d’un cocktail tient autant de sa recette que de la maîtrise de sa préparation.
Pour ce qui est de la recette, c’est tout bon puisque c’est du Colin Field. Et pour la préparation ? C’est tout bon aussi puisque les 1500 hôtesses et stewards dédiés au service de La Première sont également passés entre les mains de Colin Field le temps d’une formation à la préparation de son cocktail dans les règles de l’art.

Calvados mode de consommation cocktails Barman mixologie spiritueux AOC Calvados nouveauté patrimoine normand Colin Field Bar l'Hemingway Compagnie aérienne Air France