Calva Club, l'évènement cocktail à Paris

Calva clubLa première règle du Calva Club est...

Si « en mai fait ce qu’il te plaît » nous pouvons à présent poursuivre ce dicton par « en juin, le Calva Club tu rejoins ».
Mais si vous avez tout le mois de mai pour faire ce que vous voulez ou vous voulez, pour le Calva Club la fenêtre de tir est plus restreinte puisque sa première édition se déroulera du 12 au 18 juin 2017 à Paris.    

À nous deux maintenant !

Si c’est par la porte des bistrots populaires et sous la forme du café-calva qu’il a fait son entrée à Paris vers la fin du XIXe siècle, c’est davantage en mode Rastignac 2.O que le calvados compte (re)conquérir la capitale en ce début du XXIe siècle.
Mais la ville qu’il a connu il y a plus de cent ans a bien changé ; le bistrot est devenu bar (pas le PMU du coin, hein, le bar tendance), le prolo un bobo et le p’ti coup d’blanc du matin un coquetel, certain soir.
S’il veut séduire la cour parisienne, le spiritueux normand doit cette fois-ci laisser son costume de provincial aux portes de la ville.
Rastignac deviendra t’il Don Juan ?


Pas mal la quatrième de couv’ de la suite du Père Goriot, non ? Pour le titre, l’éditeur… pardon, l’I.D.A.C, a trouvé Calva Club (même si ça fait plus Chuck Palahniuk que Honoré de Balzac). Et pour écrire cette histoire, il n’y a pas moins de vingt auteurs, pardon, de bartenders parisiens qui ont prêté leur shaker.
Car oui, Calva Club est avant tout une histoire de cocktails ; de cocktails au calvados. Sans que ce soit pour autant un roman d’anticipation, l’action se déroule dans un avenir très proche, entre le lundi 12 et le dimanche 18 juin 2017, au cœur de la capitale, dans vingt bars à la mode.
Pendant une semaine, entre 18 heures et 2 heures du matin, derrière leur zinc rutilant, les auteurs proposeront leur nouvelle (comprenez : leur cocktail original imaginé à base de calvados) au prix éditeur (comprenez : à un tarif préférentiel) : From Le Havre to New Orleans, Pomme d’amour, Woody Wood, Dirty G. Swizzle Enigma ou Laisse pas traîner ton fizz (mon préféré), rien que les titres mettent déjà le cocktail à la bouche !
Avec vingt auteurs, vingt récits, vingt lieux et six soirées, cette semaine littéraire peut vite se transformer en saga façon L’Écume des jours teintée de Las Vegas Parano pour bibliophiles migrateurs.
Dans ce cas, il faut absolument connaître, dès le départ, l’exigence de ce genre littéraire : la modération. D’ailleurs, goûter tous les cocktails à base de calvados élaborés pour l’occasion n’est pas le but de l’opération. 

Un pour tous, tous pour le calvados !

Démocratiser le spiritueux normand voilà la véritable raison d’être du Calva Club.
Et pour mettre fin à l’image de mauvais alcool que l’on sort de la cave à papa, l’I.D.A.C a fait appel au symbole de la French Touch, mixologiquement parlant : Sullivan Doh.

 

Avec son look, plus proche de Marvin Victor que de Michel Houellebecq, son talent, sa notoriété et son impact auprès d’un public prescripteur, il était difficile de trouver meilleur directeur du comité de rédaction.
Le fondateur du bar Le Syndicat – organisation de défense des spiritueux français - a les alcools nationaux chevillés au cœur, dans un esprit plus montebourien que bleu marine soit dit en passant, et le calvados en bandoulière. Élevé au rang d’ambassadeur du calvados depuis peu, co-créateur du Pom’Pom, le cocktail signature du calvados, créateur de nombreux cocktails à base de calvados et de poiré, Sullivan Doh mène sa croisade pour le spiritueux normand depuis plusieurs années déjà.
Il est donc logique de le retrouver en tête de gondole de cette opération (ainsi que l’ensemble de ses créations, présentes sur la carte du bar Le Syndicat).

Liste des bars participant au Calva Club :
DANICO - 6 rue Vivienne, 2e  
LOCKWOOD - 73 rue d’Aboukir, 2e
LITTLE RED DOOR - 60 rue Charlot, 3e
CANDELARIA - 52 rue de Saintonge, 3e
BISOU - 15 boulevard du Temple, 3e 
SHERRY BUTT - 20 rue Beautreillis, 4e
MARIA LOCA - 31 boulevard Henri IV, 4e
SOLERA - 283 rue Saint Jacques, 5e 
BATON ROUGE - 62 rue Notre Dame de Lorette, 9e
LULU WHITE - 12 rue Frochot, 9e 
DIRTY DICK - 10 rue Frochot, 9e 
LES JUSTES - 1 rue Frochot, 9e 
BONHOMIE - 22 rue d’Enghien, 10e 
LE SYNDICAT - 51 rue du Faubourg Saint Denis, 10e 
GRAVITY BAR - 44 rue des Vinaigriers, 10e 
BESPOKE - 3 rue Oberkampf, 11e 
BLUEBIRD - 12 rue Saint Bernard, 11e 
CAFÉ MODERNE - 19 rue Keller, 11e 
CALBAR - 82 rue de Charenton, 12e 
LA COMMUNE - 80 boulevard de Belleville, 20e 

« Et pour premier acte de défi que le calvados portait à la société, il alla se faire cocktailiser chez Sullivan Doh »

Calvados spiritueux mode de consommation cocktails mixologie AOC Calvados Barman Normandie