Nouveautés, médaillés, primés : les calvados qui ont marqué 2015

Logo concoursDrouin couvert de médailles

« Le meilleur Calvados du monde » était, je dois l’avouer, un sous-titre un peu racoleur pour présenter les calvados qui s'étaient illustrés en 2014.
Pour 2015 donc, pas de meilleur calvados du monde, de Normandie, de France, de l’univers ou que sais-je encore. Non, non, n’insistez pas !

Pas de meilleur mais du très bon !

En aucun cas je ne placerai un calvados au-dessus de tous les autres. Et il y a deux bonnes raisons à cela.

La première est que les très (très) bons calvados sont nombreux. Il n’est dès lors plus question de qualité mais de style. Un Picasso est-il meilleur qu’un Van Gogh ?

La seconde réside dans l’incohérence qui me saute aux yeux à chaque fois que je découvre les résultats des concours internationaux. Je m’explique : l’an dernier, à l’issue des World Drinks Awards de Londres, le calvados Roger Groult Réserve 3 ans se voyait décerner l’impressionnant titre de « meilleur Calvados du monde ». Arrivait, juste derrière, une autre expression fabuleuse de la maison Groult, le calvados Vénérable 18 ans.

Le Réserve 3 ans meilleur que le Vénérable 18 ans ? Impossible à déterminer puisqu’avec un jeune calvados, on recherche la vivacité, le fruit frais, la vigueur. Avec un petit vieux de 18 ans d’âge, au discours fougueux fait place une conversation plus douce, plus ronde où les arômes de pommes fondues rappellent la tarte Tatin et amènent sur les épices.

Instant et mode de dégustation différent, profil différent, plaisir différent.

Il ne faut, cependant, pas tomber dans un manichéisme primaire et décréter les concours internationaux et nationaux inutiles voir nuisibles. Il suffit simplement de les prendre pour ce qu'il sont: un guide à la découverte.

Dans cette perspective, il me semble dès lors plus pertinent de s'attarder sur le palmarès des concours primant les calvados par catégorie d'âge que sur ceux qui laissent penser au néophyte qu'un calvados peut supplanter tout les autres. 

 

La maison Drouin sur tous les fronts

Vu le nombre de médailles et de prix remportés, la maison Christian Drouin est sans conteste celle qui a le plus marqué les papilles des dégustateurs en 2015.

 

 

Christian Drouin

 

 

 

 

 

 

 

Calvados drouin 1995

Son « 1995 » remporte deux médailles d’or. L’une au Concours International de Lyon (cat. AOC Pays d’Auge) l’autre à l’IWSC de Londres. Lors de ce dernier concours, son XO Pierre Pivet et sa Fine ont tout deux reçu une médaille d’argent.

Et avec ses 9 médailles raflées dans les différentes catégories du Concours du Calvados de la 94ème Foire de Pâques de Vimoutiers, Christian Drouin repart naturellement avec le trophée Eugène-Lecoeur qui récompense la cave la plus primée lors de ce concours.

 

L'Auguste Boulard à l'honneur

Si la maison Drouin est celle qui compte le plus de récompenses cumulées, l’expression reine de l’année 2015 est le spiritueux bijou de la maison Boulard, le XO Auguste.

 

Carafe xo auguste boulard

 

 

Le Chairman’s Trophy à l’Ultimate Spirits Challenge New York, une médaille d’or au San Francisco World Spirit Competition, une médaille d’argent à l’IWSC Londres et une médaille d’argent au Concours Mondial de Bruxelles viennent saluer le magnifique travail du maître de chais de la maison Boulard.

L’ensemble des expressions de cette maison est caractérisé par ce savoir-faire et cette qualité d’élevage, ce que souligne le trophée Pierre Huet (voir encadré) qui lui a été décerné lors du Concours 2015 du Cru de Cambremer.

Parmi les autres calvados de la maison Boulard qui se sont particulièrement illustrés, le Hors d’âge se voit couvert d’or et le VSOP d’argent au Concours Général Agricole.

 

Le trophée Pierre Huet récompense la cave ayant obtenu le meilleur classement pour ses produits dans 4 sections de calvados AOC, les 4 sections de calvados Pays d’Auge et le Pommeau de Normandie) lors du Concours du Cru de Cambremer.

Ses pairs, sa gloire

Un autre VSOP n’a pas laissé de marbre les jurys cette année, celui de la maison Père Magloire qui se voit attribuer une double médaille d’or mais surtout le titre de Best Calvados VSOP au San Francisco World Spirit Competition.

Calvados Père Magloire VSOP

 

 

En France, l’Isadora et le 12 ans ont suscité l’intérêt des dégustateurs du Concours Général Agricole qui leur ont attribué à tous les deux une médaille d’argent dans la catégorie AOC Calvados Hors d’âge (supérieur à 10 ans).

Isadora Père MagloireMedaille d argent CGA 2015Père Magloire 12 ans

 

VSOP, vous avez dit VSOP ?

2015 a été l’année des VSOP. Boulard et Père Magloire ne sont pas les seules maisons dont les VSOP ont fait bonne figure dans les concours internationaux.

Le VSOP de la maison Coquerel s’est ainsi vu attribuer une médaille d’or au Concours Général Agricole et une médaille d’argent à l’IWSC Londres (concours à l’issue duquel sa Fine et son XO ont été primés respectivement d’une médaille d’argent et d’une Silver Outstanding).

C’est également avec une Silver Outstanding pendue autour du cou que le VSOP et la Fine de la maison Busnel sont repartis de cet IWSC Londres.

« Que » de l’Argent pour Groult et Lecompte

Chez Roger Groult, le Réserve 3 ans (nommé « meilleur Calvados du monde » l’an dernier), affiche un palmarès bien terne cette année avec « seulement » une Silver Outstanding à l’IWSC Londres et une médaille d’argent au Concours Mondial de Bruxelles.

Ce Réserve 3 ans ne serait-il plus aussi fabuleux ?! Rassurez-vous sur la qualité du produit ; interrogeons-nous sur la pertinence des classements établis par ces concours.

Le 8 ans, le 12 ans et le Hors d’âge ont également reçu une médaille d’argent à l’IWSC Londres (une Silver Outstanding pour le 12 ans).

 

Calvados Lecompte 25 ansMême chanson pour la maison Lecompte. Son 25 ans, par exemple, tant primé l’an dernier dans les concours internationaux, n’apparaît dans aucun des palmarès de ces mêmes concours. Troublant.

Si le 25 ans est totalement absent des palmarès, le 5 ans et le 8 ans de cette belle maison repartent tout de même du San Francisco World Spirit Competition avec une Silver Outstanding.

Le 5 ans apparaît également parmi les nommés à l’Ultimate Spirits Challenge New York où  l’Original figure, lui, parmi les finalistes.

 

 

Comme la très grande majorité des calvados, le calvados Lecompte 25 ans est le produit d’un assemblage élaboré à partir de différents calvados dont le plus jeune à minimum 25 ans d'âge. 

C'est par cet assemblage, cette "recette", que le maître de chais parvient à conserver les caractéristiques propres à chaque expression.

Ainsi un Lecompte 25 ans produit en 2015 présente les mêmes qualités qu’un Lecompte 25 ans produit les années précédentes.

L’argent coule à flot au Château du Breuil

Véritable moisson de métal argenté cette année pour les calvados Château du Breuil. A l’IWSC Londres le 15 ans et le 1998 décrochent une Silver Outstanding tandis que la Fine et le VSOP se voient attribuer une médaille d’argent.

Chateau du Breuil Réserve des Seigneurs

Au Concours Général Agricole, rebelote, nouvelles médailles d’argent mais, cette fois-ci, pour la Réserve des Seigneurs (catégorie AOC Calvados Pays d’Auge Hors d’âge) et le 8 ans réserve du Château (catégorie AOC Calvados Pays d’Auge VSOP).

 

Le Domaine de la Galotière en voit de toutes les couleurs

Le Domaine de la Galotière -JL Olivier

Avec de l’or au Concours Mondial de Bruxelles pour son 20 ans et une pluie de médailles, allant du bronze à l’or en passant par l’argent et le vermeil (six médailles en tout), décernées à ses calvados lors du Concours du Calvados de la 94ème Foire de Pâques de Vimoutiers, le Domaine de la Galotière fait une belle moisson colorée et prouve, s'il le fallait, la qualité de ses eaux de vie qu’elles soient en cours de vieillissement ou prêtes à la vente.

Autre producteur à s’être illustré lors de ce concours, Pierre Huet en repart avec quatre médailles (une de vermeil, deux d’argent et une bronze).

 

Et sinon, quoi de neuf en 2015 ?

Le monde du calvados n’est pas en mesure, à l’instar du whisky ou du rhum, de proposer des dizaines de nouveautés (flacons, nouvelles expressions, millésimes…) chaque année.

Tout de même, l’année 2015 nous a gratifié de quelques belles créations :

 

La recherche perpétuelle de nouvelles expressions, obtenues par le vieillissement et la finition, est au cœur du travail de Christian et Guillaume Drouin.

Cette quête, leur quête, a ainsi permis à quelques rares chanceux de déguster l’une des trois éditions limitées qui sont venues enrichir la gamme Expressions : un 6 ans finition en fûts de banyuls, un 6 ans finition en fûts de porto et un 3 ans double maturation en foudre et fûts de xérès.

Dans le même esprit, un Millésime 1995 affiné en fût de Porto a fait son apparition au sein de la, désormais, très grande famille des calvados millésimés Christian Drouin.

S’il faut encore démontrer l’esprit novateur et aventurier de la maison, en 2015, Guillaume Drouin a fait une infidélité au calvados, il a eu une aventure avec le gin… élaboré à base de pommes à cidre, tout de même !

Le gin de christian drouin

 

A part cela, la fin d’année a inspiré la maison Père Magloire qui a lancé, coup sur coup, deux nouvelles carafes : Mémoire XO et Héritage EXTRA, a rhabillé pour les fêtes sa Fine VS et s'est offert pour la septième fois Jean-Pierre Marielle comme ambassadeur de la marque pour un spot publicitaire sur les ondes radio.

     Père Magloire Fine VS

De son côté, la maison Busnel a pris le parti d’attirer un nouveau public sur le chemin du calvados en proposant une liqueur crémeuse (vol.17°) à base de calvados Pays d’Auge.

Comme vous pouvez le constater, dans la rubrique nouveautés, en 2015, il y a eu, clairement, Christian Drouin…et les autres.

Calvados cuvée spéciale Calvados Boulard Calvados Huet meilleur Calvados du monde meilleur Calvados concours médailles spiritueux calvados Drouin calvados Lecompte calvados Père Magloire